Nav view search

Navigation

Search

CNLP

 

Rappel historique
Le réseau malien de lecture publique est né de la volonté des  gouvernements  du Mali et de la France en 1977. Il est convenu entre les deux gouvernements de mettre en place de petites bibliothèques pouvant servir d’appoint à l’école. Ainsi le gouvernement du mali et celui de la France ont décidé de créer un projet dénommé « Opération Lecture Publique ». Il s’agissait de créer des bibliothèques de lecture publique dans les chefs lieux de cercle du Mali (42 en 1977 et 46 en 1978).

Les charges Ă©taient reparties comme suit :
- côté malien : les locaux, drugs le mobilier et le personnel ;
- côté français l’achat de livres, la formation du personnel, la logistique, les frais de fonctionnement, l’affectation d’une assistance technique au projet.

Création du réseau malien de lecture publique
De 1977 à 1983, les quarante six bibliothèques ont été installées dans les conditions optimales.
Vu le résultat de l’Opération Lecture Publique sur le terrain, le Ministère chargé  de l’Education Nationale a approché en 1984, les responsables du projet pour la réorganisation des bibliothèques des établissements d’enseignement supérieur et secondaire. Aussi un volet Bibliothèques Scolaires et Universitaires a été intégré au projet. Après vingt ans de fonctionnement, la nécessité s’est imposé de revoir le contenu du Projet. Ainsi  en 1997, un projet  dénommé «Projet Appui à la Filière du Livre au Mali» a été soumis à la Coopération française dont l’objectif était de prendre en compte toute la chaine du livre :
-    Amélioration de l’existant (rénovation de bâtiments, informatisation, formation du personnel pour le volet lecture publique
-    création de nouveaux accès dans le système éducatif, modernisation des bibliothèques de dix  lycées.
La convention de financement  a été signée le 11 février 2000 avec des conditionnalités :
-    pérenniser les acquis de l’Opération Lecture Publique en créant un service institutionnel qui serait rattaché au Ministère de la Culture et un autre au  Ministère de l’Education Nationale ;
-    la création d’une médiathèque de référence.
-    Ainsi, dans la restructuration de la Direction Nationale des Arts et de la Culture l’Etat malien a créé par ordonnance N°01-31 P-RM du 03 août  2001, un service dénommé Centre national de la Lecture Publique, rattaché à la Direction Nationale des Bibliothèques et de la Documentation (DNBD).

Missions du centre National de la Lecture Publique :
-  participer  à la mise en œuvre de la politique nationale en matière de lecture publique et de bibliothèques en langues nationales.
- Promouvoir une politique de lecture par la création de bibliothèques dans le cadre de la décentralisation ;
- promouvoir les langues nationales en développant le réseau des bibliothèques en langues nationales ;
- évaluer les actions menées dans la mise en œuvre de la politique de lecture publique et exercer le contrôle technique sur les bibliothèques des collectivités locales,  les bibliothèques d’association ;
- appuyer les actions des opérateurs culturels institutionnels et non-institutionnels œuvrant pour la promotion du livre et de la lecture ;
- développer la coopération avec les autres pays et participer aux réseaux internationaux dans le domaine de sa compétence.

Structures
Quatre départements  composent  le CNLP :

- le Département Bibliothèques Publiques de Collectivités Locales et des Associations ;
- le Département Bibliothèques en Langues Nationales et Collecte de la Tradition Orale ;
- le Département Médiathèque de Référence et Atelier de Reliure-Reprographie ;
- le Département Action Culturelle et Coopération.
 

Personnel
Le CNLP compte dix huit (18) agents, toutes catégories confondues contre 36 prévus dans l'organigramme.

Activités
Le CNLP supervise un réseau national de bibliothèques de lecture publique, qui se compose de :
- 01 médiathèque à Bamako,  inaugurée le 1er juin 2006 ;
- 75 bibliothèques implantées dans les communes, cercles et régions du Mali ;
- 01 wagon bibliothèque qui dessert 10 localités, situées le long de la voie ferrée Dakar-Niger ;
- 07 bibliothèques en Langues  Nationales dans les cercles de Dioïla, Sikasso, Koutiala, Tominian, Djenné et Bandiagara et dans la commune de Sévaré ;
- 09 bibliothèques associatives.
- 06 Centres de lecture et d’Animation Enfantine dans les six communes du District de Bamako.
 











 

 









 











 

 










Additional information